• Article 2.7 : La Mobilité des Robots

    Voici les différentes solutions possibles pour la mobilité d'un robot :

    Trois roues : Avec cette solution, Le robot aura une très grande mobilité sur une surface plane et peut faire un demi-tour sur lui même, c'est une solution peu coûteuse. Malheureusement, avec cette solution, le déplacement du robot sera quasiment impossible sur des terrains accidentés.

    Deux roues : Cette solution n'est pas très répandue chez les robots mais elle commence à se développer de plus en plus. En effet, le robot nécessitera d'être équipés d'un système gyroscopique pour garantir leur stabilité qui devient fortement délicate suivant la charge à déplacer ou en cas d'un effort extérieur.

    Quatre roues : Cette configuration est très répandue dans la robotique. Grâce a celle-ci, le robot peut se déplacer à grande vitesse tout en gardant une bonne tenue de direction. Le terrain doit tout de même être régulier dans l'ensemble et peu accidenté.

    Six roues ou plus :
    Cette solution assure la stabilité du robot lors d'un déplacement sur un terrain accidenté et très inégal, il sera donc capable de passer des zones très irrégulières. Comme les trois roues, c'est une solution peu coûteuse.

    Chenilles : Cette solution permet au robot de pouvoir franchir des terrains, boueux, sableux, manquant de fermeté ou ayant des obstacles trop imposants pour être franchis à six roues. Le robot sera capable de monter des pentes très inclinés. Malheureusement, cette solution est assez coûteuse.

    Jambes : Cette solution est essentiellement réservé au robot bipèdes, cette solution permet au robot de pouvoir effectuer des tâches complexes comme de la marche humaine par exemple, le robot doit être doté d'un système gyroscopique très perfectionné pour pouvoir effectuer des prouesses pareil. En dépit de cela, cette solution est extrêmement coûteuse.

    Quatre pattes : Comme avec les roues, la stabilité sera meilleure avec un nombre de jambe plus élevé. Cette configuration permet aussi d'assurer des tâches complexes comme avec les jambes mais avec une meilleure stabilité, cette configuration reste aussi très chère comme pour les jambes.

    Six pattes : Grâce a cette solution, la stabilité du robot n'est jamais mise a défaut, le robot disposera d'une très grande agilité. Les robots seront moins mobile que les bipèdes mais cette solution assure un meilleur équilibre comme nous l'avons cité précédemment, de ce fait, ce type de configuration est à la portée d'un roboticien amateur. Le prix est environ du même ordre que les chenilles.

    Julien Léger, Sofyàn El Aroussi, Noah Laborde